Poésies diplomatiques de Nzita – épisode 1

Publié le 30 juin, 20 à 1 h 47 min | Non classé Poemes diplomatiques de Nzita

Bonjour, je suis Mike Hammer, mais je préfère que vous m’appeliez Nzita. 

Certains parmi vous, chers lecteurs et compatriotes congolais, me connaissent depuis Twitter, ou j’ai eu une courte mais fulminante carrière avant de me faire recruter chez Politicard.CD en tant qu’auteur de cette tribune. 

Dans mon temps libre, j’aime manger du Poulet Mayo et jouer à l’ambassadeur des États-démunis en RDC. C’est ainsi, que cette tribune combine ma formation de poète visuel, spécialisé sur art dit de « selfies et emoji » ainsi que ma vocation de professionnelle de testeur de restaurants kinois avec ma passion secrète pour la diplomatie. 

Ma tribune « poésie diplomatique » se veut être un pont artistique entre ma philosophie de vie personnelle (quelque part entre article quinze, Donald Trump et lavage de mains régulier et sensuel) et la réalité de la vie quotidienne à Kinshasa (ballade au long du fleuve, speed-dating avec mon béguin Félix et les petites bagarres avec Francine M.). 

J’espere que vous allez aimer – et n’hésitez pas à partager sur twitter et me répondre avec vos poésies (@USAmbRDC). Je vous aime beaucoup, bisous !

EPISODE 1

🦠 🧪

Le Covid c’est vide, pleine était la vie, temps-pi…

Enfermé chez-moi, au chômage mon charroi, Muyumba tais-toi.

⚾    🏌🏼

Le sport reste mon salut, le poulet mon ménu, Kahimbi n’est plus

Fatshi béton, à quel point je serai con, si je ne m’incline sous les sauts-de-mouton…

🍗   🍗

Kinshasa se confine, à chacun sa confiture, a moi seul la confiance

du président du peuple, de la Riposte qui dépeuple, de l’opposant aveugle.

💉    🦴

Debout congolais, et si on s’envolait… je tends mes mollets,

et on court sur le tarmac, clac clac clac, jusqu’on décolle dans une vision folle

🧫 ⚽

Gloire à Fatshi, encore un selfie, Muyaya je te supplie !

Le Congo est grand, je me porte immigrant, aujourd’hui pas demain.

❤ ❤

Fils d'actualités



Nos archives