RDC : de nouveaux mots font leur entrée dans le dictionnaire de la politique congolaise

Publié le 2 août, 20 à 9 h 28 min | Société

Le petit dictionnaire de la politique congolaise est de loin l’un des plus riches au monde. Chaque année, les twittosphères de l’UDPS, UNC, du FCC et de LAMUKA viennent l’alimenter en nouveaux mots et expressions hauts en couleurs qui finissent par se retrouver dans toutes les bouches. L’équipe de POLITICARD.CD s’est lancée dans un décryptage inédit des nouveautés de ce premier semestre. 2020 promet d’être une année exceptionnelle. 

Le pèlerinage à la prison centrale de Makala par des acteurs politiques, culturels et religieux n’est pas passé inaperçu. Les Kinois et les réseaux sociaux se sont réjouis de voir les partisans de Kingakati Prod, Lamuka Muzika, le Peuple après et le ventre d’abord et les défenseurs du Dircab de Makala se déchirer . Ces visites ont déplu aux uns et plu aux autres au point que d’un seul tweet, un mot nouveau est apparu : Union des Nord- Coréens (UNC). Réagissant dans un tweet, comme pour se moquer de la santé du Dircab de Makala et de l’attachement au guide Vital “Kim-Vit- Kam”  Kamerhe, Damien (@damkup), un fervent taliban de Jalalabad les a commenté en ces termes mélangeant Nord-Coréens et Sud-Coréennes   : « Les Sud-coréennes sont réputées pour l’attachement à leur guide ! C’est un dieu pour elles ! Elles entrent en transe pour un moindre fait le concernant ! »

Qualifié de Mpangistanais modéré, le chargé de communication du président Moise Katumbi, Michael Tshibangu, a soutenu la démarche tendant à saturer la twittosphère de mots nouveaux empruntés de la Corée du Nord comme les PYONGYANGEUX en déplorant les tensions entre les deux anciens ennemis. « La guerre entre les talibans d’Islamabad et les membres de l’Union des Nord-Coréens se poursuit. Les combats s’intensifient de jour en jour, laissant craindre l’éclatement d’un conflit qui risque de se généraliser et atteindre même le #FCC», a-t-il twitté. « Nous restons en alerte… Car les Talibans ne respectent pas les accords, après avoir bénéficié de l’argent de mon Boss Moise Katumbi, ils ont fait les yeux doux à Kamerhe et Joseph Kabila… »

Après ces rencontres polémiques avec des personnalités politiques et religieuses, certains adeptes du Dircab de Makala ont réagi vigoureusement contre ces appellations en fustigeant leur haine, honte et hypocrisie : « Les talibans formés à Limeté 10 -ème Rue pour lancer des grenades, tout en se couvrant par les soutanes et blouses blanches, ne sont ni de près ni de loin préoccupés par le sort de notre président national Vital Kamerhe, la Justice de dieu de Pyongyang (Walung-Bulwi) va s’abattre sur le Président de la République, ce sacrificateur ingrat » a déclaré Antoine Vumiliya Muhindo. Soutenant cette idée Henri MAHANGU, actif sur twitter, récite même un chapelet chaque jour pour gagner les batailles contre les Talibans : « Nous avions montré aux Talibans et à leurs leaders Mollah Omar Kabund A Kabund, Oussama Laden Tshisekedi Tshilombo comment battre campagne; nous leurs avons fait voler et négocier les élections présidentielles. Si le président accueille ses hôtes à la cité de l’OUA, Vital Kamerhe devrait accueillir aussi les siens à Makala en tant que Directeur de cabinet du Chef de L’Etat jusqu’à preuve du contraire. »

Côté FCC et Kingakati Prod, Patrick Kasali (FCD Ligue de jeunes) a fortement critiqué les Talibans pour leur volonté de supplanter la coalition gouvernementale : « Les talibans veulent museler tout autre congolais, ils sont dans la logique de rentrer  le Guinness des records des « tueries et incendies » longtemps  détenus par le sénateur à vie Joseph Kabila, Quelle honte ! Si Joseph Kabila veut encore renouer avec sa brebis égarée Kim-Vital–Kam, où  est le problème ? ». Martin Fayulu Madidi, président élu, mpangistanais N°1, s’est prononcé  depuis les Etats-Unis où il se trouve en ces termes : « S’il y a une chose qu’on ne peut pas reprocher à nos amis Talibans, c’est leur imagination de tricherie. Voilà que leur allié Vital Kamerhe, flatté par des cris hypocrites l’appelant « Coacher, Coacher », il se voit surnommé le Guide de l’Union des Nord- Coréens. Lol…nous les Mpangistanais jaloux comptons les points, 2023 approche… »

Contacté à ce sujet, Kitenge Yezu, le haut-conseil spécial du président de la République, a déclaré au correspondant de POLITICARD.CD basé à Kinshasa ce qui suit :  «  Nous avions convenu avec le Conseiller François Mwamba Tshishimbi que lors de la prochaine rentrée scolaire il faudra que les écoles introduisent dans les cours d’éducation civique à la citoyenneté de nouveaux concepts : Talibans ( des terroristes de Limete 10 -ème Rue, dont les marches sont violents , appuyés des Wewas et des Kuluna gentils) ; les Mpangistanais (Une réplique des musiciens du groupe Lamuka Muzika, qui n’abandonnent jamais les danses et  la vérité des urines mais fidèles dans les coups bas ; les Unionistes des Nord Coréens (Pyongyangeux) : ces sont les militants d’un parti politique, très attaché au Guide en prison de Makala dont les scènes de pleurs et incantations ne vont pas suffire à libérer le Guide arrêté par les Talibans et Noko Nzita, le mangeur de Poulets-Mayo ».

Enfin le Ministre de la jeunesse Billy Kambale, s’est confié toujours à notre correspondant à ce terme : « Je me réjouis des imaginations avec les Nouvelles Brigades de foufou de Maïs car ça traduit de l’Innovation. De même que je suis fier des tous ces jeunes qui inventent des mots pour enrichir l’ABC de notre politiques et culture des participations, je suis aussi pour des jeunes Mai Mai de Sud-Lubero pour leurs inventions des forces d’auto-défenses  »

Fils d'actualités



Nos archives