RDC60 : Ignoré lors des débats sur l’indépendance, Joseph Kabila annonce son adhésion à la LUCHA

Publié le 2 juillet, 20 à 0 h 46 min | Société

L’ancien président Joseph Kabila a annoncé en ce 30 juin dans un communiqué lu sur la RTNC son intention d’adhérer au mouvement citoyen Lucha pour « consolider l’indépendance ». Son porte-parole a assuré que rien ne l’empêchait aujourd’hui de se dire affilié et que son nom n’est pas été mentionné ces dernières heures au cours des différentes émissions et reportages sur le soixantenaire de l’indépendance de la RDC.

Pour l’entourage du président honoraire de la RDC, c’est chose faite. “Joseph Kabila est l’incarnation des idéaux de la Lucha, il a même inspiré ces jeunes par son combat nationaliste”, assure Julien Lubunga, son chargé d’affaires et ancien correspondant de la BBC. “Le nom de Joseph Kabila s’impose dans les éditions spéciales consacrées au soixantenaire de l’indépendance, c’est un oubli injustifiable. Kabila, c’est l’héritier direct de Lumumba et de Mzee Kabila plus encore que les jeunes de Lucha, qui disent sacrifier leur jeunesse pour la vraie indépendance du Congo à la place d’être soumis comme les autres jeunes djalelistes de Kinshasa. Il se doit de les guider”. 

Pour Julien Lubunga, Joseph Kabila a plus sacrifié sa jeunesse dans la quête de l’intégrité du pays que certains de ses “soi-disant activistes” pour lutter contre les attaques des “pilleurs de tout bord” : Américains, Russes, Chinois et Belges qui veulent provoquer une balkanisation de la RDC au profit de certains états jugés à tort plus sérieux comme l’Angola ou le Rwanda. 

L’information a surpris le milieu politique congolais comme les missions diplomatiques. Néhémie Mwilanya, le coordonnateur du FCC, le regroupement politique de Joseph Kabila dit ne pas être consulté mais assure qu’il ne s’agit en rien d’un désaveu de son autorité morale. Il a précisé que Kabila était très frustré par les mensonges récurrents que débitait Lambert Mende alors ministre de la communication et porte-parole du gouvernement à son époque et l’égoïsme de José Makila. 

Il ajoute donc que ces frustrations peuvent conduire à cette décision car Joseph Kabila a toujours eu du respect pour les militants de LUCHA qu’il trouvait très sincères et engagés pour la cause de la nation. Il dit avoir convoqué une réunion du FCC pour en parler. Sous couvert d’anonymat, un diplomate européen de haut rang a dénoncé la “versatilité” de la classe politique de notre pays, il rappelle que les militants de la Lucha ont lutté “avec force et acharnement contre le maintien de M. Kabila”. “Il ne manquerait plus que la Lucha accueille Kalev Mutond ou Lambert Mendé”, a-t-il rigolé. 

Contacté par POLITICARD.CD, le militant Nicolas Mbiya est le seul du mouvement citoyen à avoir répondu. Il a dit prendre acte de cette annonce, reconnu que la Lucha est un mouvement ouvert mais apolitique et dit redouter des adhésions massives d’autres politiciens notamment Tryphon Kin Kiey Mulumba, Évariste Boshab, Jean-Pierre Bemba, Ngoyi Kasanji, et d’autres. Au milieu de l’énumération, l’activiste a raccroché, pris d’un soudain malaise.

L’ancien porte-parole du gouvernement Kabila, Lambert Mendé, a lui aussi réagi via un tweet de la journaliste de RFI, Sonia Rolley, pourtant accusée d’être proche de Lamuka de l’opposition. “Joseph Kabila mérite plus d’être dans la Lucha que certains de ces voyous”, a-t-il dit sans préciser si lui-même allait aussi rejoindre  ce mouvement citoyen.

Fils d'actualités



Nos archives