RDC : Koko Benoît XVI, le dribbleur de la semaine (Analyse)

Publié le 20 juillet, 20 à 20 h 40 min | Politique

Koko Benoît “XVI” Lwamba a-t-il démissionné? Ce saint homme, injustement mis sous sanctions par l’impérialisme américain, a démenti ces derniers jours depuis la deuxième capitale congolaise Bruxelles, déclaré depuis le 30 juin dernier, avoir proclamé urbi et orbi sa fatigue et son incapacité pour cause de 3ème âge à rendre les sacrements judiciaires revendiqués par la grand-mère de Bitakwira et le Tout-Puissant Ye-Mei. Qui a trahi qui et pourquoi? Analyse.

Dans les milieux les mieux informés de Kinshasa, on affirme que  le départ luxueux de grand père Benoît XVI a été orchestré par le camp du Président Tshisekedi pour voler les sacrements judiciaires qui permettent de violer la constitution. Koko pensait passer un court séjour touristique en Belgique et faire le tour des vitrines ( où sont exposées au quotidien les prostituées Serbes, Bosniaques et Ukrainiennes)  derrière la gare de Bruxelles-Nord. Un avocat autoproclamé de Benoît XVI a assuré que le vieux juge « a laissé tomber des liasses de dollars durement acquises quand il a appris la forfaiture de ses anciens frères kabilistes et de l’usurpateur qui se croit président. Il a été doublement trahi ».

Réagissant sur son compte twitter, Honoré Mvula, un responsable du parti politique Mukala, proche de Fatshi Béton, a réagi en ces termes : « Le président négocié 05 ne peut pas être accusé de haute trahison, il a simplement accusé réception de la démission de Koko Benoît XVI, juge président de la cour inconstitutionnelle par une lettre dans laquelle il l’a remercié pour les loyaux services rendus en décembre 2018 et janvier 2019 ». Plus tard, Daniel Mwana Nteba, membre de la plateforme Cap pour le Statu Quo (CASQ), a laissé entendre que : « Toza ba Yuma na Bino tsé, il a rendu ses loyaux services en nommant et entérinant PR05, le chouchou du club chez Mambo comme président de la République, mais maintenant il doit accepter de se retraiter. ».

Le Tout-Puissant Ye-Mei, la grand-mère de Bitakwira et toute la bande de Kingakati Prod n’avaient pas dit leur dernier mot, ils ont eux-mêmes produit des documents certifiés authentiques. L’un d’eux a confié à POLITICARD.CD en fournissant une pile de démentis diverse : « Ils ont cru qu’en envoyant les Mbwa Mabé investir la garde-robe de Koko Benoît, ils mettraient la main sur les clés, cachets et documents ayant proclamé Tatu Muluba à la tête de l’Etat. C’est un coup d’Etat avorté, Koko Benoît XVI est en mission touristique dans la capitale bruxelloise sous la protection de plus hautes autorités de la RDC, il va revenir à Kinshasa et reprendre sa place à la droite du Tout-Puissant Ye-Mei pour des siècles et des siècles ». La grand-mère de Bitakwira a maudit les sept juges qui ont certifié authentique la vraie fausse lettre de démission. Elle a cru à un fake news, ce sont tous des apôtres du Tout-Puissant Ye-Mei. Elle a demandé à ce qu’ils soient foudroyés pour leur bêtise ou traîtrise », a assuré son petit-fils et porte-voix, l’éminence Justin Bitakwira.

L’ONG ACAJ aile Grand Kasaï s’est insurgé par voie d’un communiqué intitulé « Koko Benoît XVI n’est pas Pierre, mais Judas. La fouille légitime et légale des Mbwa Mabé a permis de confirmer qu’après avoir contenté Tatu Muluba en renvoyant le vénérable Thambwe Mwamba à ses études constitutionnelles sur l’état d’urgence, ce faux saint père comptait destituer Fatshi Béton au nom de l’indépendance de la justice et voler l’élection de 2023 selon le bon vouloir du Tout-Puissant Ye-Mei », a souligné son omni-président et avocat médiatique Georges Kapiamba: « Nous encourageons les cabinets de Tatu Muluba à la cité de l’OUA de ne pas prendre en considération les lettres de voyage signé par Koko Benoît XVI. C’est le plus grand dribbleur de la RDC ».

Du côté des impérialistes américains, l’ancien ambassadeur Coco Swing a lui-même démenti être trop vieux pour être mis à la retraite et soutient que les  talents de dribbleur de son ami Koko Benoît XVI ont fait de lui le « meilleur numéro 9 dans l’équipe de la transition ». « C’est le cash  tout est bon pour contrôler la cour inconstitutionnelle de la RDC », a rappelé le vieux impérialiste.

Fils d'actualités



Nos archives