Santé : Artémisia, Muvuke et Amstel Bock – cocktail miracle face au Covid-19 ?

Publié le 30 juin, 20 à 1 h 52 min | Société

L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse le 29 juin dans la cour de l’Hôpital général de référence de Panzi. Le chercheur-pasteur Daniel Chibo avait déclaré avoir trouvé un « remède miracle », un cocktail des trois produits que les congolais pourraient utiliser pour se prémunir de la pandémie de Covid 19 : Artémisia, Muvuke et Amstel Bock. Le gouvernement de la RDC ayant déjà décidé de soutenir l’initiative, une confirmation de l’OMS est attendue.

« Les résultats sont très prometteurs », avait assuré Daniel Chibo, chercheur-pasteur avant d’être brièvement interpellé par des policiers assurant la garde de l’hôpital Panzi. Selon les informations recueillis par POLITICARD.CD, dans les heures qui ont suivi, cette équipe de chercheurs congolais a été en mesure de présenter ses résultats au plus haut niveau et vient de recevoir le soutien de hautes personnalités politiques prêtes à tout pour mettre fin à cette épidémie qui ose décimer non le peuple mais les élites congolaises.

Le « remède miracle » est une combinaison de l’artemisia-munyanginae, de muvuke (bain d’eau chaude avec une infusion d’eucalyptus, sapin et Vicks) et une large dose de bière burundaise du type « Amstel Bock » (soit « Royale » pour les coutumiers et députés). Malheureusement, note l’équipe du chercheur-pasteur Chibo, cette bière devient de plus en plus rare, elle étudie les voies et moyens de son remplacement par une bière locale.

Le gouvernement s’est dit prêt à débloquer des fonds d’urgence pour équiper un laboratoire ultra-moderne à condition qu’il soit placé sous la responsabilité d’un lauréat du Prix Nobel de la SAPE. Selon le porte-parole du gouvernement, il faudra toutefois attendre que les condamnés du programme des 100 jours paient les amendes exigées par la justice congolaise afin de financer ce projet prometteur

Les équipes de ce laboratoire seront composés des médecins-traditionnels, des laborantins, des spécialistes de différents « bureaux 6 » (notamment des territoires de Kalehe, Uvira, et Shabunda) et des chercheurs des églises de réveil dans une « approche holistique de traitement efficace. »

Ayant dénoncé l’absence de solutions locales, un lauréat du Prix Nobel s’est félicité de ce sursaut patriotique, tout en mettant en garde contre la contamination pouvant résulter de la contrebande d’Amstel. Les autorités burundaises de leur coté ont souligné qu’aucun cas positif au Covid 19 serait connu dans leur pays.

Fils d'actualités



Nos archives